Présente

Saison 2018-2019

Le metteur en scène Christian Lapointe du théâtre Carte Blanche, en partenariat avec l’Institut du Nouveau Monde (INM), lance un appel à tous les Québécois : CONSTITUONS!

L’artiste nous propose de faire l’exercice d’une assemblée constituante citoyenne dans le but d’écrire la constitution du Québec, ici et maintenant, en déplaçant cet enjeu politique historique dans une arène non partisane.

La création de cette assemblée constituante se fera en mai et juin 2018. Ses travaux et les consultations publiques se dérouleront sur un an. Les résultats seront présentés au public lors des représentations de CONSTITUONS! en juin 2019 au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui dans le cadre du Festival TransAmériques.

Suivant leur rencontre initiale, Nadia Ross et Christian Lapointe ont entamé une conversation profonde sur l’art et la vie les amenant ainsi à construire une relation d’artiste à artiste, mais surtout de citoyen à citoyen. Au fil de leurs rencontres, ils furent assiégés par un constat simple, mais accablant : la pornoculture, harnachée à la société du spectacle, a envahi toutes les sphères de la société humaine et il semble impossible de s’en extraire.

Aux prises avec ce problème qui remet même en cause leurs propres pratiques, ils se lancent ici dans une aventure pour explorer les mécanismes de ce phénomène. Tout étant devenu pornographie (la relation à la mise en ligne de soi-même étant au coeur des fondements de ces mécanismes, en passant par la foodporn, la shoeporn, la toolporn, etc.), comment dès lors s’extraire des dédales de la pornoculture qui, se posant en courant esthétique populaire n’a de cesse de gagner du terrain sur nos vies quotidiennes ?

Tels Thésée et Ariane s’entraidant pour tuer le Minotaure, ils s’unissent un instant pour tenter de s’extraire du labyrinthe de la pornographie qui informe et façonne plus que jamais la vie quotidienne.

Présenté en février et en mars 2018

Avec un humour féroce, cette pièce profondément tragique de Martin Crimp vulgarise l’histoire d’Œdipe et de sa lignée boiteuse pour mieux la mettre en abyme. À la mise en scène, Christian Lapointe nous convie dans une salle de classe où les questions deviennent les armes d’une révolte en marche.

Étéocle et Polynice s’engagent dans une lutte fratricide pour le trône de Thèbes. Ce sont les fruits incestueux de la lignée maudite des Labdacides, les fils d’Œdipe et de Jocaste, et si leur discours a tous les apanages de la politique actuelle, leur fin, nécessairement, sera tragique. Conservant les jeunes filles du chœur imaginé par Euripide, Martin Crimp en fait les meneuses de piste, qui forcent la mise en œuvre du mythe par des personnages dépossédés d’eux-mêmes. Traduite par Christian Lapointe, qui oriente sa mise en scène autour des codes de l’école, cette leçon s’annonce percutante.

Présenté en septembre, octobre et novembre 2018